Dernière actualité

et si nous pouvions pedser sur l'accord sectoriel 2021-2022

Et si nous pouvions nous faire entendre dans les négociations du prochain accord sectoriel ( le 1/4/2021)

Accord sectoriel.  Nos revendications

Voici une série de revendications déjà exptrimées.

N'hésitez pas à nous part de vos propositions, remarques ou cris sur ghislain.maron@gmail.com 

  • Enseignement fondamental

 

  1. Augmenter l’aide aux directions de l’enseignement fondamental, arriver à un temps plein pour 300 élèves ;
  2. Attribuer aux écoles de la Région de Bruxelles-Capitale et aux communes à statut spécifique en Région Wallonne un capital-périodes complémentaire pour leur permettre de faire face à leurs obligations en matière linguistique ;
  3. La fonction de direction est actuellement peu attractive, notamment sur le plan pécuniaire. Les barèmes liés à cette importante fonction devraient bénéficier d’un différentiel de salaire brut constant, à ancienneté égale, de 25% par rapport au barème du TR pour une fonction de recrutement ;
  4. Permettre un réel aménagement des fins de carrière des directeurs, que ce soit en leur permettant de partir en DPPR temps plein à 75% sans condition ou en leur permettant de partir en DPPR mi-temps en étant remplacé par un sous-directeur mi-temps (poste à créer dans le fondamental) ; faire reconnaitre leur métier comme un métier pénible ;
  5. Comme dans les écoles en création, permettre l’engagement d’un nouveau directeur 3 à 6 mois avant le départ de son prédécesseur pour faciliter la transition ;
  6. Créer un statut spécifique de conseiller pédagogique afin de stabiliser les équipes en place de manière durable ;
  7. Prévoir des moyens supplémentaires pour la mise en place des aménagements raisonnables ;
  8. Attribuer un seul interlocuteur FLT par école et plus le système alphabétique actuel ;
 

Salon 2016 - M. Héraly

CIRCULAIRES MAI 2014

Les collègues directeurs d'écoles nous interpellent. Ils ressentent une pluie de circulaires administratives depuis le début du mois de mai.

Pour objectiver ces inquiétudes, l'AIDE a relevé les circulaires parues entre le 06/05/2014 et le 06/06/2014.

Cela ne concerne évidemment que les circulaires officielles que nous retrouvons sur le site enseignement.be.

En effet, nous devons ajouter à ces circulaires officielles, les informations reçues en droite ligne des réseaux ou en droite ligne d'autres Minist(res)ères.

Notons que cette période du 06/05/2014 au 06/05/2014. couvre 23 jours ouvrables.

Entre ces deux dates, les directions d'écoles fondamentales ont été visés par 28 circulaires.

Comme ces envois ne sont pas ciblés, l'AIDE identifie, parmi ces 28 circulaires, 17 circulaires qui nécessitent leur attention.

Ces 17 circulaires représentent 727 pages de lecture et 5 concernent des appels à projets/concours (à 15 jours ouvrables de la fin d'année scolaire desquels il faut soustraire la semaine du CEB et ses corrections, les conseils de classes, ...).

Soit par jour ouvrable, 0,85 circulaires.

Pour comprendre le sentiment de nos membres, nous sommes allés rechercher la même période lors de la dernière année scolaire. Soit du 06/05/2013 au 06/06/2013.

L'année scolaire dernière, 21 circulaires étaient adressées aux directions d'écoles fondamentales dont 15 qui nécessitaient une attention.

Pour 2014, cela représente une augmentation du volume global de 25% et une augmentation de  12% des circulaires importantes.

Nous pouvons donc objectivement confirmer le sentiment des collègues directeurs : cette période du mois de mai 2014 équivaut à une période de soldes pour l'envoi des circulaires.

Et chers collègues, en la matière, la période officielle des soldes peut être très longue : 32 circulaires avaient été diffusées à leur intention entre le 06 juin et le 31 juillet de l'année scolaire précédente !

Pour l'AIDE

Yves Thomée

Secrétaire Général

Rejoignez-nous !